NL | FR

Plate-forme pour les gestionnaires de terrains de football et de golf
Faciliter la gestion des espaces verts avec des machines électriques et (semi-)autonomes
La tondeuse à coupe frontale P 524XR EFI a été dotée d’une télécommande sous forme d’émetteur porté à la hanche pour travailler en toute sécurité sur les pentes raides (humides).

Faciliter la gestion des espaces verts avec des machines électriques et (semi-)autonomes

Husqvarna Living City se concentre sur les espaces verts urbains et les outils plus intelligents.

« Repenser l’aménagement paysager urbain », tel était le thème librement traduit de Living City 2022, qui s’est tenu à Londres à la mi-octobre. L’organisateur Husqvarna veut aider les gestionnaires d’espaces verts à y parvenir grâce à des machines d’entretien ultramodernes permettant de gagner du temps et de l’argent. Non seulement celles-ci sont entièrement électriques mais elles peuvent également fonctionner de manière autonome ou être contrôlées à distance. Conclusion : la gestion des espaces verts évolue et notre environnement s’en trouve revitalisé (et nous, les humains, aussi en fin de compte !).

La tondeuse robotisée professionnelle CEORA peut gérer davantage de zones d’herbe différentes sur le terrain de golf grâce à son nouveau carter de tondeuse 43L abaissé.

Nigel Dunnet est professeur à l’Université de Sheffield. Ce n’est pas un travail ennuyeux pour lui, car il est un amoureux de la nature et apprécie donc les plantations un peu plus sauvages (lire plus naturelles) que celles auxquelles nous sommes habitués dans nos villes. En guise d’exploit, il a même transformé la pelouse stérile autour de la Tour de Londres en une jolie mer de fleurs et de plantes (voir la photo). Selon Nigel, c’est précisément la naturalisation qui fera du bien aux villes : plus de couleurs, plus de diversité, plus d’insectes et, au final, davantage d’habitants satisfaits. Et son conseil : ne pas tout faucher à nouveau trop tôt. C’est peut-être regrettable pour les fournisseurs de tondeuses, mais c’est mieux pour notre avenir à tous.

Le professeur de plantes Nigel Dunnet aime la nature sauvage. Il a donc transformé la pelouse stérile autour de la Tour de Londres en une mer de fleurs et de plantes.

Des bâtiments trop rapprochés pour autoriser les espaces verts

Un autre sujet de préoccupation est l’empilement traditionnellement dense des bâtiments, qui ne laisse pratiquement aucun espace entre eux pour les zones vertes. L’appel aux urbanistes invite en fait à s’asseoir plus souvent avec les architectes paysagistes, afin que nous passions d’un environnement mort (pétrifié) à un environnement de vie et de travail vivant (plus vert). Non seulement la santé et le bien-être des habitants jouent un rôle à cet égard, mais la nécessité de rendre nos villes résistantes au climat est de plus en plus mise en avant, par exemple en retenant plus longtemps l’eau de pluie dans les zones vertes (y compris sur les toits) et en augmentant l’absorption de CO2 en plantant davantage d’arbres et en n’abattant pas trop rapidement les arbres existants.

Il est également clair que la pandémie du coronavirus a donné une impulsion supplémentaire à l’attention politique accordée aux espaces verts. Travailler davantage à domicile nécessite un espace extérieur relaxant, propice aux activités sportives et récréatives (sociales) de courte durée.

Innovation en machines et outils

Husqvarna aime manifestement innover, puisque plusieurs machines et appareils intelligents ont été mis en démonstration pendant Living City 2022. Ils sont destinés, entre autres, à la gestion et à l’entretien des grands parcs urbains, des terrains de sport, des terrains de golf et même des aéroports et des parcs solaires paysagers. Dans cette optique, l’entreprise suédoise adopte deux angles d’attaque. Le premier est l’électrification, y compris des tondeuses. C’est une étape logique, qui fait suite au passage de l’essence à la batterie pour les outils à main. Pas de fumées, pas de bricolage, moins de puissance de démarrage personnelle nécessaire et moins de danger. Et beaucoup moins d’émissions de CO2, bien sûr. Entre-temps, la batterie a fait ses preuves en termes de puissance et de durée de vie, et de plus en plus de machines et d’outils peuvent être électrifiés.

Ainsi, les nouvelles batteries Husqvarna BLi-X 36V sont proposées avec trois niveaux de capacité différents et disposent de la fonction ActiveCool. Elles font partie de la gamme 525i de coupe-bordures et de débroussailleuses électriques, dont le lancement est prévu en 2023, et qui, selon Husqvarna, sont aussi performants que les produits à essence de 25 cm3.

Le deuxième angle d’attaque est encore plus intéressant, à savoir : rendre les tondeuses à gazon plus autonomes. Husqvarna se présente entre-temps comme le « leader mondial » des tondeuses robotisées et cette affirmation sera étoffée par des machines nouvelles ou améliorées dans un avenir proche.

Travailler en toute sécurité sur des pentes raides

Travailler sur un talus avec une grande tondeuse après une averse comporte des risques pour le conducteur. Il est donc évident de le mettre en sécurité à une certaine distance et de laisser la machine effectuer son travail de tonte sur la pente raide (jusqu’à 60 degrés !). La tondeuse à coupe frontale commerciale P 524XR EFI a donc été dotée d’une télécommande sous la forme d’un émetteur porté à la hanche. La commutation entre la commande fixe et la commande à distance est rapide et fluide. Il est intéressant de noter que la tondeuse à coupe frontale s’attaque également aux endroits qui sont souvent négligés, par exemple sous des branches en surplomb. De surcroît, le nouveau modèle X restylé de la tondeuse P 524 – qui a toujours un moteur à essence – a reçu un nouveau plateau de coupe de 137 cm de large, une interface utilisateur numérique et une connectivité Husqvarna Fleet Services intégrée.

Autonomie et électricité contre commande manuelle et diesel. L’impact environnemental diffère énormément et c’est une raison pour Husqvarna de s’engager pleinement dans la technologie moderne.

Tonte sur les parcs solaires et les aéroports

La tonte autonome est plus rentable, mais elle a toujours été difficile à mettre en œuvre sur les grands sites tels que les aéroports (sécurité) et les parcs solaires (nombreux obstacles et protection du signal GPS). L’Autonomous Operation System for Professionals est spécialement conçu pour ces situations délicates. Il utilise un système de navigation par satellite de haute précision, offrant une meilleure précision de positionnement en temps réel. La précision de la localisation est de 2 à 3 centimètres et, comme mesure de sécurité supplémentaire, un opérateur peut manœuvrer et contrôler le système à distance. Les machines fonctionnent entièrement à l’électricité – dans le parc solaire, bien sûr, grâce à l’énergie solaire.   

Avec un projet pilote dans un aéroport suédois, Husqvarna veut démontrer le potentiel d’application de cette technologie.

On pense aussi à l’individu. Cette tronçonneuse est dotée d’une poignée chauffante pour un travail plus sûr par temps froid.

CEORA s’attaque à la diversité des terrains de golf

Husqvarna introduit la tondeuse robotisée professionnelle CEORA avec son nouveau plateau de coupe abaissé de 43L, spécialement conçue pour les grandes et diverses surfaces gazonnées. Avec une capacité de 20 000 à 25 000 mètres carrés par jour, CEORA peut tondre jusqu’à trois fairways de taille normale par jour. Grâce à son réglage électrique de la hauteur de coupe, cette même tondeuse robotisée peut tondre les fairways, les semi-roughs, les roughs et les autres terrains de sport à des hauteurs de coupe de 10 à 60 mm. La tondeuse autonome à moteur électrique permet d’économiser sur les coûts d’entretien et de réduire les émissions de CO2 de pas moins de 83 % sur sa durée de vie par rapport à une tondeuse autoportée Husqvarna P 525DX à moteur diesel (voir illustration).

Une autre amélioration est prévue pour 2023 : une mise à niveau de l’Automower 550 EPOS, la toute première tondeuse robotisée à utiliser la « technologie EPOS à limite virtuelle ». Elle n’a plus besoin de lignes physiques mais se voit attribuer numériquement une zone de travail, après quoi elle peut indépendamment doubler sa capacité de tonte jusqu’à 10 000 mètres carrés par jour par un fauchage systématique. La technologie EPOS est un système de navigation par satellite de haute précision, offrant une exactitude de 2 à 3 centimètres et permettant de multiples schémas de tonte.  

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details